Indispensable d’être accompagné par des experts-comptables spécialisés dans le secteur viticole

Photographie du domaine viticole de Chateau de France

Arnaud Thomassin dirige Le Château de France, une exploitation de 40 hectares en AOC Pessac-Léognan. Il nous explique comment le cabinet JPA Wanlin Grelier l’accompagne dans la gestion de son domaine viticole.

 

Depuis combien de temps êtes vous à la tête de votre exploitation ?

Château de France est, depuis longtemps, une exploitation familiale dont j’ai pris les rênes en 1994. Nous exploitons un domaine de 40 hectares en AOC Pessac-Léognan, ce qui entraîne certaines contraintes pour en assurer le bon fonctionnement, notamment en ce qui concerne la gestion du personnel, ou bien dans la gestion de notre production.

 

Vous évoquez des contraintes liées au personnel. Combien de personnes travaillent sur votre exploitation ?

Nous employons 13 personnes à temps plein, et multiplions par 5 ce chiffre en période de vendanges avec des saisonniers. Nous faisons également appel à une vingtaine de personnes supplémentaires lors de la saison des travaux en vert entre mai et juillet.

 

Comment gérez-vous les obligations sociales qui en découlent ?

Le cabinet JPA Wanlin Grelier nous accompagne et nous conseille en matière sociale. Il s’occupe du traitement et de l’édition de l’ensemble des fiches de paie de nos permanents, ainsi que des déclarations sociales qui y sont associées.

 

Pourquoi avez-vous confié ces tâches au cabinet JPA Wanlin Grelier ?

Tout d’abord parce que cela nous évite une somme de travail assez importante et particulièrement complexe, puisqu’auparavant nous élaborions nous-mêmes nos fiches de paie. Nous avons souhaité simplifier ce processus car le système de calcul de paie s’est complexifié, sans parler du calcul des cotisations qui est devenu nébuleux pour des entreprises comme la nôtre.

C’est aussi pour nous la certitude d’un travail bien fait et l’assurance d’être en conformité avec l’ensemble de nos obligations. Un bulletin de salaire est un document très officiel qui nécessite un savoir-faire constamment mis-à-jour, ce dont ne dispose pas une entreprise peu armée sur le plan administratif.

 

Photographie de Arnaud Thomassin, propriétaire du domaine viticole Chateau de FranceDepuis combien de temps collaborez-vous avec le cabinet JPA Wanlin Grelier ?

Une longue relation nous unit au cabinet JPA Wanlin Grelier qui a commencé à travailler avec nous en 1997 en qualité de Commissaire aux comptes. À la suite d’un gros sinistre incendie sur la propriété en 2011, nous avons fait le choix de changer de cabinet comptable et d’externaliser l’ensemble de notre comptabilité chez JPA Wanlin Grelier. Nous connaissions donc le professionnalisme et le sérieux des équipes du cabinet, avec lesquelles nous avons aussi noué de bonnes relations humaines, ce qui facilite nos échanges.

Aujourd’hui, JPA Wanlin Grelier nous accompagne sur la gestion globale de l’entreprise

 

Le fait de savoir le cabinet JPA Wanlin Grelier actif auprès de plusieurs autres exploitations viticoles a -t-il aussi joué un rôle déterminant dans votre décision ?

Absolument ! Le milieu viticole est un milieu très particulier, avec des règles spécifiques. C’est indispensable selon moi d’être accompagné par des experts qui ont un lien avec la viticulture pour être conseillé au mieux.

 

À quelle fréquence échangez-vous avec les équipes du cabinet ?

Le cabinet établit notre bilan annuel, mais nous effectuons plusieurs points dans l’année pour s’assurer de la bonne marche économique de notre entreprise. Nous échangeons par exemple sur les sujets qui concernent les investissements nécessaires au développement de l’exploitation et sur les possibilités de financement qui s’y rapportent.

 

La mise à disposition d’outils numériques par le cabinet vous aide-t-il au quotidien ?

C’est très utile pour moi et mes équipes. Ma collaboratrice en charge de la paie saisit les informations sur un serveur externalisé pour que JPA Wanlin Grelier puisse tout traiter en temps et en heure. De mon côté, je peux rapidement, et de manière sécurisée, accéder via mon téléphone ou mon ordinateur à des documents professionnels qui sont stockés sur les serveurs du cabinet : bilans, bulletins de salaire, éléments fiscaux…

 

La gestion d’un domaine viticole comme le vôtre implique de nombreux choix relatifs à la valorisation du patrimoine de votre structure. Comment le cabinet JPA WG vous aide à arbitrer vos choix ?

Effectivement, je gère la propriété dans toute sa globalité.

Lorsque j’ai des questionnements sur des investissements importants, j’aime bien faire appel à Olivier Boyer pour en discuter avec lui. Pour faire les choses intelligemment, il faut pouvoir s’appuyer sur des conseils avisés. Nous échangeons aussi sur de nombreuses problématiques liées à la structure capitalistique de l’entreprise, par exemple celles qui concernent l’évaluation du foncier.

 

Quelles sont les autres problématiques à propos desquelles vous discutez avec le cabinet JPA Wanlin Grelier ?

Le cabinet nous a beaucoup aidé ces deux dernières années pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire, particulièrement dans la mise en place des PGE et les relations avec nos partenaires bancaires.

 

Si vous deviez décrire votre relation avec le cabinet JPA Wanlin Grelier en quelques mots ?

Nous entretenons de très bonnes relations avec le cabinet, les équipes sont toujours réactives et les échanges sont fluides entre nos deux entités depuis 25 ans déjà !